Don Darby

Démarche / Bio

Diplômé de l’École des beaux-arts de Montréal en 1970, la pratique de Don Darby s’est longtemps manifestée par des pièces monumentales et au sein de projets collectifs. Initiateur du symposium de sculptures du Manicouagan (1970), artiste de la première heure à l’Îlot Fleurie, à Québec (1991-2007), son travail s’est d’abord articulé à travers des œuvres d’art public avant d’être promu en galerie et de participer à de nombreuses collections privées.

Après avoir créé dans les années 70 et 80, des installations mobiles et des abstractions post-industrielles, il a pratiqué davantage la figuration, d’abord pour représenter des hommes primitifs sous la forme de l’Homme et la Femme de Pékin (1989-1993). Plusieurs dizaines de masques, forgés et martelés à même leurs visages, ont été façonnés dans du métal et des objets récupérés au cours de la décennie suivante. Puis à partir des années 2000, il a réalisé des dizaines d’animaux en voie de disparition, mettant à profit une technique sculpturale unique qu’il nomme « dessin spatial ». Darby a pris part à nombreuses expositions et est représenté par la Galerie Lacerte depuis 1993. Ses sculptures font partie de plusieurs collections privées et publiques, notamment celles du Conseil des arts du Canada, de Loto-Québec et du Musée national des beaux-arts du Québec.

Born in Montreal in 1937, he lives and works in Quebec City. Graduate from the Montreal School of Fine Arts in 1970, Don Darby's practice has long been manifested in monumental pieces and in collective projects. Initiator of the symposium of sculptures of the Manicouagan (1970), first artist at the Islet Fleurie, Québec City (1991-2007), his work was first articulated through works of public art before be promoted to a gallery and participate in many private collections.

After creating movable installations and post-industrial abstractions in the 70s and 80s, he practiced figuration more, first to represent primitive men in the form of the Man and Woman of Beijing (1989- 1993). Several dozen masks, forged and hammered from their faces, were wrought from metal and objects recovered during the following decade. Then, from the year 2000, he made dozens of endangered animals, taking advantage of a unique sculptural technique that he calls "spatial drawing". Darby has taken part in numerous exhibitions and has been represented by the Lacerte Gallery since 1993. His sculptures are part of several private and public collections, including the Canada Council for the Arts, Loto-Québec and the National Gallery of Fine Arts. Quebec.

CV de l'artiste / Artist's CV

PDF